Comité Départemental d’éducation pour la santé de Vaucluse

Accueil > Actions > Alimentation > Mange sain, bouge bien

Actions

Mange sain, bouge bien

mange_sain_bouge_bien_2015_2016.jpg

Programme d'actions de sensibilisation sur l'alimentation et l'activité physique pour des élèves du primaire

Contexte

Dans les pays occidentaux, l'évolution des modes de vie, sur une durée relativement courte, a entrainé une diminution de l'activité physique par le développement des moyens de transport, de la télévision, des ordinateurs entrainant chez les enfants une réduction des dépenses énergétiques. En parallèle, le contenu des assiettes s’est modifié et la densité énergétique de l’alimentation est devenue trop élevée. Ces évolutions conduisent à des déséquilibres nutritionnels et à une surcharge pondérale fréquente.

En 2012, 15% des français étaient obèses et 32,3% étaient en surpoids. En moyenne, depuis 15 ans (première enquête ObEpi 1997), l’obésité augmente de 5% par an. Cependant entre 2009 et 2012, on note que l’augmentation de la prévalence de l’obésité se poursuit mais avec une tendance significative à la décélération.

L’augmentation de la prévalence de l’obésité se poursuit de façon importante, dans toutes les régions, chez les hommes comme chez les femmes, quels que soient les niveaux économiques et sociaux, les écarts restant toutefois très forts au détriment des publics les plus précaires.

Moins forte que pour la moyenne de la France il n’en est pas moins qu’entre 1997 et 2012 l’évolution de la prévalence de l’obésité en région Provence Alpes Côte d’Azur est passée de 6,8% à 11,7% soit une augmentation de 72% (enquête ObEpi-Roche 2012). On note dans cette région une activité physique moins fréquente qu’au niveau national malgré un changement d’habitudes alimentaires ; la consommation de produits à forte densité calorique devient plus fréquente chez les jeunes en région PACA qu’en France. Il s’agit là d’un certain effritement du modèle méditerranéen avec une tendance à l’uniformisation des habitudes alimentaires des jeunes de la région.

Chez les enfants, la situation régionale est en revanche identique à la moyenne nationale. En 2005-2006, 12.6% des enfants de 5-6 ans de a région Paca étaient en surcharge pondérale (12.1% en France) (données ORS Paca 2011).

Dans ce contexte, il est intéressant de travailler avec les enfants dès le plus jeune âge sur leurs pratiques alimentaires en regard des déterminants des comportements alimentaires.

Objectif

Le projet « Mange sain, bouge bien » a pour objectif d’intégrer l’éducation nutritionnelle dans le parcours éducatif de santé des écoles élémentaires défavorisées de Vaucluse durant 2 années scolaires de 2017 à 2019.

Objectifs spécifiques :

  • Réaliser une formation/transfert de compétences auprès des équipes éducatives et de santé,
  • Mener des séances d’éducation nutritionnelle auprès des élèves, en co-animation avec les équipes éducatives et de santé,
  • Créer des espaces de discussions sur l’alimentation avec les familles,
  • Evaluer la prise en main d’un tel programme par les enseignants.

Déroulement

« Mange sain, bouge bien » concernera 20 à 22 classes de 20 à 30 élèves. Ainsi 2 à 3 écoles élémentaires, appartenant au réseau d’éducation prioritaire seront impliquées et l’ensemble des classes d’une même école (du CP au CM2) participera au projet, pour une durée de 2 ans. Le projet se décline selon 4 axes de travail :

1. Axe de travail en direction de l'Inspection académique

Le CoDES sollicitera l’Inspection académique de Vaucluse, afin de définir les écoles prioritaires à cibler, en fonction des territoires prioritaires du plan d’action « Enfants, Adolescents, Jeunes ».

2. Axe de travail en direction en direction des équipes éducatives et de santé

Le CoDES 84 proposera une rencontre avec les équipes éducatives volontaires pour leur présenter le projet « Mange sain, bouge bien ».

Suite aux avis favorables des établissements pour intégrer le projet, nous ferons un diagnostic des besoins de formation/sensibilisation des équipes éducatives à l’aide d’un questionnaire.

Suite au traitement et à l’analyse des questionnaires, nous réalisons un programme de formation/sensibilisation adapté aux besoins spécifiques de chaque équipe.

En lien avec les écoles, le CoDES organisera deux ½ journée (s) de formation/sensibilisation selon les besoins et disponibilités des équipes éducatives afin de mettre en place un socle commun de connaissances telles que :

  • Travail sur les représentations du comportement alimentaire de l’enfant,
  • Equilibre alimentaire et activité physique,
  • Approche sensorielle et corporelle de la nutrition,
  • Besoins spécifiques de l’enfant,
  • Les outils pédagogiques…

A l’issue de chaque année de mise en place du programme, une réunion bilan sera organisée avec les équipes éducative et de santé.

Au cours de l’année n+1, le CoDES proposera aux équipes éducatives, ayant participé à la formation sensibilisation et à la première année du projet, de co-animer les 5 séances auprès des élèves.

3. Axe de travail en direction des parents

En parallèle du travail auprès des équipes, le CoDES et l’école informeront les parents de la mise en place du projet « Mange sain, bouge bien ».

En fonction des demandes, le CoDES organisera une rencontre d’1h avec les parents, à l’issue du projet pour présenter le programme et échanger avec eux sur l’alimentation et l’activité physique de l’enfant.

4. Axe de travail en direction des élèves

La déclinaison du projet passera par la mise en place de 5 séances de 1h30 par classe auprès des élèves.

La mise en œuvre de ces séances s’appuie sur les axes de travail et les recommandations du PNNS, du Plan Obésité 2010-2013 et du Programme National pour l’Alimentation.

Le déroulé pédagogique sera discuté avec les enseignants, en fonction des besoins repérés, des demandes et des programmes scolaires. Les séances seront mises en place par un(e) chargé(e) de projet du CoDES 84.

Durant les séances, le CoDES souhaite privilégier une méthode d’intervention active soutenue par un dialogue et une réflexion de la part des élèves. C’est pourquoi, le choix de la méthode éducative tend à s’orienter vers une stratégie participative qui va ainsi susciter la collaboration active et interactive des élèves. Pour cela, nous proposerons différents outils d’animation de groupe favorisant la prise de parole et le débat.

A la fin de la dernière séance, des questionnaires d’évaluation seront distribués aux élèves et à l’équipe éducative.

Public

Les enfants d’élémentaire, leurs parents et les équipes éducatives et de santé.

Contact

Pauline Dupouy

Chargée de projet

04.90.81.02.41

pauline.dupouy@codes84.fr

Dernière mise à jour le 03.10.2017

 

 

 

Avec le soutien financier de

Logo ARS PACA

 

 

 


CoDES 84

© CoDES 84 Comité Départemental d'éducation pour la santé de Vaucluse
13 rue de la Pépinière - 84000 Avignon - tél. 04 90 81 02 41
Contact - Plan du site - Mentions légales - Crédits